MAP

Opuntia humifusa (Raf.) Raf.

Carte de la répartition par commune
Carte de la répartition par maille


Famille : Cactacées

Répartition française : Répartition française : les figuiers de Barbarie du groupe humifusa ont longtemps été regroupés sous la dénomination « O. vulgaris », mise en synonymie, par la suite, pour partie avec O. humifusa. Une étude récente menée en Haute-Loire sur les stations du Haut-Allier a permis de mettre en évidence la présence de trois taxons proches dans ce groupe de détermination délicate (O. humifusa, O. macrorhiza var. grandiflora et O. humifusa x macrorhiza var. grandiflora). La répartition des taxons composant le groupe humifusa est ainsi à peu près connue dans le détail en Auvergne (surtout en Haute-Loire), tandis qu'en France elle reste à préciser : les taxons du groupe humifusa sont naturalisés sur certains coteaux arides, çà et là dans le Midi méditerranéen, d'où ils remontent le long de la vallée du Rhône (jusqu'au département du Rhône) et sur la bordure méridionale du Massif central (Ardèche, Aveyron, Haute-Loire), généralement à l'étage collinéen.

Répartition régionale : Répartition auvergnate : le groupe est bien représenté surtout en Haute-Loire dans le Haut-Allier entre Vieille-Brioude et Monistrol-d'Allier où il est très bien naturalisé sur les coteaux chauds et secs de l'Allier. Quelques stations plus disséminées également dans le Puy-de-Dôme, dans le Lembron et le val d'Allier notamment vers Saint-Maurice à proximité immédiate des habitations, ainsi qu'une mention isolée à Montbeugny dans l'Allier où la plante est subspontanée.

Écologie : Écologie : pelouses arides, rochers, anciennes vignes, vieux murs et murets, talus routiers arides.

Type biologique : Chaméphyte sempervirente (vivace)

Floraison : juillet/août

Type chlorologique : Nord-américaine

Statut d'indigénat : Taxon naturalisé (sténonaturalisé)

Rareté : Taxon très rare

Statut rareté : Livre rouge régional (Annexe I)

État de conservation : État de conservation : les espèces de ce groupe se maintiennent bien en Haute-Loire avec des stations assez nombreuses et des populations quelquefois importantes comme dans les environs de Chilhac ; cependant, elles peuvent être localement menacées par l'embroussaillement des pelouses qui les hébergent. Dans le Puy-de-Dôme et l'Allier, les stations sont plus localisées et les Opuntia y sont généralement subspontanées.

Commentaire : Commentaires : espèce nord-américaine, introduite dans la région il y a fort longtemps, cultivée à l'origine surtout dans les vignes d'où elle s'est échappée et s'est naturalisée dans les pelouses et sur les rochers.
CHLORIS® CBN Massif central - 17 Juin 2019


État de l'information disponible dans le système d'information
CHLORIS® à la date de consultation.

Citer cette page :
Conservatoire botanique national du Massif central.
17 Juin 2019 <http://www.cbnmc.fr/chloris>.

Retour